0

Interview Emploi : Gestionnaire de paie, formez vous à Montpellier !

Comptabilité-Gestion Emploi Formation Veille métier
Viadeo Viadeo




En 2016, les gestionnaires de paie et charges sociales sont très attendus en entreprise. C’est un domaine qui offre un large choix en débouché : Service Ressources Humaines d’une TPE/PME ou d’un groupe, Cabinet d’expertise comptable et d’audit, cabinet de sous-traitance du service paie... De nombreux postes restent vacants.

Un métier difficile car il faut savoir rester au fait des dispositions légales en vigueur. Nous faisons le point sur ce métier avec Stéphanie, notre formatrice experte consultante :

Stéphanie, qu’est ce qui vous passionne dans le métier de gestionnaire de paie ?

Ce métier est le contraire d’un métier « figé » et le côté relationnel et humain m’a attiré très tôt.
J’ai toujours été curieuse et aimé faire évoluer mes connaissances, le côté cognitif me plait beaucoup, être dans la réflexion et l’analyse.
Le gestionnaire paie est en constante évolution et cela nécessite une mise à jour régulière des connaissances en matière de droit du travail.

Les tâches sont vairées de l’embauche, à la sortie du salarié en passant par les déclarations sociales. Je ne me suis jamais ennuyée dans ce métier.
Le goût des chiffres a été prédominant et m’a permis d’évoluer vers l’administration de logiciels de paie et la supervision d’un service

Aujourd’hui, beaucoup de personne refusent de traiter les éléments de paie et des charges sociales, savez – vous pourquoi ?

Établir une paie juste, devient un enjeu pour l’entreprise afin de garantir une paix sociale et un bon climat avec les salariés.
La paie a beaucoup évolué depuis 15 ans, la complexité du métier et les responsabilités qui y sont liées freinent beaucoup de personnes. Le métier est contraignant car il connaît un surcroît d’activité à chaque fin de mois pour la préparation des salaires.

Par ailleurs, La composition du salaire varie chaque mois et les contrôles sont nombreux. Certains traitements peuvent se révéler complexe dans les cas d’arrêt de travail, congés payés, heures supplémentaires, la gestion des paies particulières (apprentis, cadres…). Chaque cas est unique.

Il faut donc à la fois maîtriser la législation sociale, la convention collective applicable à l’entreprise, les techniques de paie et la maîtrise du logiciel et des paramétrages qui y sont associés (Smic, plafond, calcul de rubriques de rémunération et de cotisations).

Pensez – vous qu’un « remède » existe pour lutter contre ces appréhensions ?

Le remède passe par la formation et l’information.
Une présentation simple du bulletin de salaire afin que chacun – employeur et salarié – puisse comprendre les mécanismes de construction et le but des prélèvements sociaux.

Une présentation du métier qui ne se résume pas à la manipulation de chiffres et procédures mais aussi à la relation avec les salariés et les différents services de l’entreprise (production, comptabilité, finance, direction…).

Pouvez –vous nous dire quelles sont les évolutions professionnelles envisageables après un poste de gestionnaire de paie ?

Après 8 à 10 ans d’expérience, le gestionnaire paie pourra évoluer :

  • Soit vers un poste de Responsable avec le management d’une équipe et la supervision des paies.
  • S’il a le goût de la technique, il pourra évoluer comme gestionnaire des systèmes d’information des ressources humaines (SIRH – les outils de la paie en interne et la gestion administrative). L’idéal étant de garder la bi-compétence : paie et SIRH.
  • Soit vers un poste de responsable RH avec le pilotage de la rémunération de l’entreprise

Vous formez nos participants au module techniques de paie et charges sociales, quelles sont les valeurs ajoutées de votre programme ?

Les valeurs ajoutées se situent dans le programme par la compréhension et le décryptage  des mécanismes de calcul du salaire et des charges sociales, en balayant l’essentiel de la construction du bulletin de A à Z. Tout savoir pour bien démarrer.

Mais aussi, par la transmission de ma propre expérience du métier, comprendre ce que l’on fait pour bien le faire, repérer les cas à surveiller, utiliser la documentation indispensable et des outils de contrôle simple.

Avoir un regard pratique du traitement des paies afin d’être opérationnel dès la fin de la formation.
Vous pouvez vous former à Montpellier aux Techniques de paie et charges sociales 

1 session par mois - durée 6 jours continus - Au Cabinet ROYER ROBIN Associés - 461, rue de la Métairie de Saysset 34070 Montpellier

Consulter le programme de formation : ici

Formation finançable pour les demandeurs d'emploi dans le cadre de l'AIF : Aide Individuelle à la formation, ou pour les salariés dans le cadre du plan de formation d'entreprise, ou par le CPF